Menu
SC Beaucouzé Football SC Beaucouzé Football
Site Officiel du Sporting Club de Beaucouzé Football (Maine-et-Loire 49)
Passion Respect Plaisir Rigueur Humilité Site Officiel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube Channel
Newsletter
Mobile

Coupe Anjou. Beaucouzé remporte la 80e édition de la coupe de l'Anjou !

Le Sporting a assumé son statut de favori pour lever le trophée dans le ciel de Saint Pierre Montlimart


Beaucouzé aura su maîtriser une formation d'Angers NDC pour remporter sa 3e finale de coupe de l'Anjou après 2004 et 2010. Lors d'un premier acte fermé, ce sont les angevins qui rateront le coche sur l'unique réelle occasion des quarante cinq première minutes. La tentative de lob de LEVRON verra Alan MERMILLOD offrir aux spectateurs une claquette tout aussi splendide que salvatrice juste avant la pause (39e). Au retour des vestiaires l'intensité physique orchestrée depuis le début de rencontre par les hommes de Lionel DUARTE était parfaitement étudiée, "nous savions qu'ils n'avaient pas vécu ça cette saison. Je voulais les mettre sur quelque chose qu'ils ne connaissaient pas". Et il faut dire que le pressing tout terrain a fini par peser lourd dans une défense adverse au bord de la rupture. La sanction finira par tomber lorsque Miguel N'GOADMY obtient un bon coup franc à vingts mètres. Une situation que le spécialiste Cyril DE SOUSA ne manquera pas d'ajuster somptueusement pour l'ouverture du score (1-0, 62e). En gestion permanente et malgré plusieurs situations par Youce AMER (80e, 90e+1) ou Kenny KING (88e) le seul but suffira au bonheur des Beaucouzéens et de leurs supporters. MERMILLOD en capitaine soulèvera haut dans le ciel du stade l'Ecusson le trophée si convoité en Maine et Loire et mettre un clap de fin sur une saison qui aura fini par sourire.

Fiche technique

Finale de la Coupe de l'Anjou
SC Beaucouzé (R1) - Angers NDC (R2) : 1-0 (0-0)
But : De Sousa (62e) pour Beaucouzé.
Composition : Mermillod (c), Tanzilli, Chovet, Marien, Moussikanda, G. Gautreau, N'Goadmy, Amer, Bani, De Sousa, Kanga. Entrés en jeu : Devo (46e), King (79e). Non entrés en jeu : M. Gautreau, Louiron, Sechet. Entraîneur : Lionel Duarte.