Menu

Coupe de l'Anjou. Qualification à deux visages

Le Sporting a validé son billet pour les 8e de finale de la Coupe de l'Anjou au terme d'une rencontre plutôt maitrisée même si la sentence aurait pu être bien plus rapide...


Malgré l'ouverture rapide du score de Benjamin Laumas, Beaucouzé a pris son temps pour valider son billet.
Malgré l'ouverture rapide du score de Benjamin Laumas, Beaucouzé a pris son temps pour valider son billet.
Après un repos la semaine passée, Beaucouzé retrouvait le chemin des terrains avec une rencontre de Coupe de l'Anjou et un possible billet pour les 8èmes de finale en ligne de mire.
D'entrée les hommes de Lionel Duarte imposent le tempo et ne laissent que peu d'occasion aux locaux de respirer. Bousculée, la formation trélazéenne rompt dès la première occasion. Victor Caturra au corner, Benjamin Laumas à la réception dont la frappe trompe le portier local (0-1, 9e). Beaucouzé domine les débats de ce premier acte mais ni Burce Inkango (29e), ni Laumas (41e) ou encore Patrice Glaris (44e) ne font le break face à une formation n'étant que trop rarement venue dans le camp du Sporting.

Un missile pour valider la qualifcation

Le début de seconde période ne sera pas plus réaliste lorsque Berriche Louzolo rate complétement sa reprise de la tête sur un service caviar de Stéphane Chovet (53e). Et à force de ne pas se mettre à l'abris le Sporting voit s'enhardir les joueurs de l'Eglantine de Trélazé qui tentent le tout pour le tout. A force d'envie la réussite va leur sourire quelques instants après une sortie autoritaire de Barthélémy Ménard (77e), le gardien beaucouzéen ne peut rien faire lorsqu'il repousse avec brio une première frappe malheureusement bien suivit (1-1, 82e). Beaucouzé est touché mais davantage dans son orgueil de s'être mis en danger tout seul. La conquête du ballon redevient blanche Pierre Gachot est tout proche de redonner l'avantage aux siens (88e) avant que Inkango ne sorte de sa boite en éliminant deux défenseurs à vingt mètres et décoche un missile sous la barre (1-2, 89e).

La qualification est en poche pour les 8e de finale et c'est bien là l'essentiel. Car même si Beaucouzé a dominé son sujet le manque de réalisme durant une heure aurait pu coûter cher. Place dimanche au championnat avec la 13e journée de DRS et la réception du FC Challans à 15h00.

Coupe de l'Anjou - 16e de finale
Eglantine Trélazé (PH) - SC Beaucouzé (DRS) : 1-2 (0-1)
Buts : (82e) pour Trélazé ; Laumas (9e), Inkango (89e) pour Beaucouzé.