Menu

D1. Beaucouzé quitte le Challenge avec plus que de l'amertume

Pourtant devant au tableau d'affichage, les joueurs du Sporting se sont ensuite totalement absentés pour une sanction immédiate, celle de l'élimination...


Le trophée du Challenge ne restera pas à Beaucouzé.
Le trophée du Challenge ne restera pas à Beaucouzé.
Le tenant du titre n'est plus dans la compétition, voilà comment pourrait-on titrer cet article et pourtant l'amertume est plus que de mise tout comme la colère. Car si pendant de longues saisons la réserve du Sporting a réalisé de jolis parcours en Challenge de l'Anjou encore plus ces dernières années avec trois finales consécutives pour deux trophées soulevés en 2013 et 2014. Après la montée en région de l'équipe réserve c'est l'équipe trois du SCB qui a repris le flambeau cette saison, passant tour à tour les rencontres de poule puis en se qualifiant pour le tableau final avec brio.

Ce week-end le Sporting avait l'occasion de se qualifier pour un 16e de finale et poursuivre l'aventure. Un tirage plutôt intéressant pouvait laisser rêver à la continuité du parcours ... encore fallait-il le vouloir. Thomas Rinck, le technicien du SCB, ne décolère toujours pas de l'élimination, "les valeurs du club n'ont pas du tout été respectées, cela me fait honte". Car malgré un score vierge à la pause puis de la prise de pouvoir au tableau d'affichage grâce à Charly Relion (0-1, 55e), le Sporting s'est liquéfié laissant Coron (D2) égaliser puis lui passer devant avant d'enfoncer le clou (3-1). Bien plus qu'un revers c'est bien l'état d'esprit affiché par les joueurs qui ne passent pas "Certains joueurs ont clairement eu un manque d'investissement et surtout de respect envers l'adversaire, le club et l'équipe". Malgré l'absence au dernier moment de deux joueurs remplacés in-extrémis qui n'aura certainement pas aidé à l'approche de la rencontre, Beaucouzé n'a pas su faire front pour continuer dans la compétition. Le double tenant n'est donc plus présent.

De retour en championnat de Première Division dans quinze jours, la troupe de Thomas Rinck devra retrouver ce qu'elle a toujours eu depuis le début de la saison, l'envie de jouer et de faire briller les couleurs de son logo avec la réception de Saint Christophe La Séguinière.

Challenge de l'Anjou - 32e de finale
Coron AS (D2) - SC Beaucouzé (D1) : 3-1 (0-0)