Menu
SC Beaucouzé Football SC Beaucouzé Football
Site Officiel du Sporting Club de Beaucouzé Football (Maine-et-Loire 49)
Passion Respect Plaisir Rigueur Humilité Site Officiel
 
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube Channel
Newsletter
Mobile

D2. Victorieux de Nyoiseau, Beaucouzé se replace

Rapidement devant, le Sporting enregistre un second succès et se replace...


Un mois que la troupe de Pierre Picard n'a pas connu le goût du revers. Et dimanche le départ de feu n'aura pas permis aux visiteurs du jour de prendre confiance. Florian Baler au coup franc Baptiste Chevalier qui coupe au premier poteau et voilà le Sporting devant (1-0, 3e). Bis répétita à la srotie du premier quart d'heure. Chevalier au centre, Quentin Blanc butte sur le portier nyoisien tout comme Jimmy Fonteneau dans la continuité qui voit son tir repoussée sur la ligne (14e). Beaucouzé domine et va faire le break. Théo David déposant le ballon sur la tête de Maxime Rabineau (2-0, 37e). Un bel avantage déjà grignoté au retour des vestiaires sur un centre tir visiteur bien chanceux (2-1, 49e). On tergiverse quelques minutes chez les blancs avant de repartir de l'avant. Rabineau voit son tir dans un angle fermé dévié (62e) mais bien lancé par Nicolas Hamard ne ratera pas l'opportunité de servir René Régent dont l'enchaînement est parfait (3-1, 64e). Un avantage de courte durée (3-2, 68e) laissant une fin de rencontre haletante et ouverte ou il faudra le coup de pouce du destin. La transversale beaucouzéenne repoussant le cuir sur un pied visiteur laissant le dernier mot de la rencontre à Benjamin Cochet d'un arrêt reflex à bout portant dans les ultimes secondes (90e+2).

Prochain rendez-vous dimanche 13 novembre 14h30 à Saint Martin du Bois pour le compte du 3e tour du challenge de l'anjou face à Saint Martin d'Aviré Louvaines.

FICHE TECHNIQUE

Deuxième Division - Journée 5
SC Beaucouzé - FC Nyoiseau BG : 3-2 (2-0)
But : Chevalier (3e), Rabineau (37e), Régent (64e) pour Beaucouzé ; (49e), (68e) pour Nyoiseau.
Composition. Cochet, Chevalier, Donzel, Hamard, Mercier, Bouëdron (c), Fonteneau, Rabineau, Blanc, Baler, Régent. Entré en jeu : Grangiens, David, Sorin. Entraîneur : Pierre Picard.