Menu

Interview. Antoine Goblet : confession à cœur ouvert

A l’occasion du prochain déplacement ce dimanche après-midi face au voisin, Angers SCA, en 1/16ème de finale de coupe de l’Anjou, le milieu de terrain de Beaucouzé, Antoine Goblet, 20 ans, s’est prêté au jeu de l’interview décalée. Avec humour et sans modération.


Depuis quand es-tu au SC Beaucouzé ?
Je suis arrivé au club courant 2014, en décembre plus précisément.

Pourquoi avoir intégrer ce club ?
Après avoir évoluer au sein de l’équipe d’Angers SCO en jeune, c’est le meilleur club que j’ai trouvé autour de la ville.     

Quel est ton parcours footballistique ?
J’ai suivi ma formation tout simplement au Sporting Club de l’Ouest (Angers SCO) de mes 6 à 18 ans. Et ensuite, en 2014, je suis arrivé à Beaucouzé pour évoluer maintenant en Division d’Honneur.

Quels sont tes meilleurs souvenirs ?
Ce sont les tournois avec le SCO quand j’étais enfant, avec les potes. On a gagné plusieurs coupe de l’Anjou mais c’était surtout de jouer face à des clubs européens comme Arsenal, Paris SG ou West Ham.

Comment vois-tu le championnat de ton équipe ?
On lutte pour le maintien donc ce n’est pas très évident mais je pense qu’avec le groupe qu’on a, on devrait pouvoir se maintenir.

Si tu devais prendre une qualité à un joueur du club, quelle serait-elle, pourquoi et à qui ?
Le pied gauche de Stéphane Chovet parce que le mien est pourri. (Rire)

Comment prépares-tu un match ?
Il m’arrive de sortir mais généralement, je fais attention. J’essaye de ne pas trop le faire et je ne bois pas trop.

Et après un match, tu fais quoi ?
Je profite au maximum, je rattrape ce que je n’ai pas eu l’occasion de faire la veille.  

Quelque chose à rajouter ?
Je souhaite juste qu’on se maintienne le plus rapidement possible cette saison et après qu’on fasse une grosse fête.