Menu

Interview. Peter Sampil : Une expérience enrichissante

Ancien professionnel, Peter apporte sa riche expérience au sein du club. Ayant évolué en National mais aussi en ligue 2, il se destine au métier d’entraineur...


Peter Sampil ici aux côtés de Lionel Duarte.
Peter Sampil ici aux côtés de Lionel Duarte.
Depuis quand es-tu au SC Beaucouzé ?
Je suis arrivé cette saison au sein de ce club. Plus précisément depuis août.

Pourquoi avoir intégré ce club ?
Je connaissais déjà le club car j’y emmenais mes enfants qui évoluent ici depuis plusieurs années. Lionel (Duarte) m’a proposé le poste d’entraineur adjoint et j’ai accepté avec plaisir.

Quel est ton parcours footballistique ?
J’ai commencé mon centre de formation en région parisienne au Matra Racing et ensuite au Paris-Saint-Germain. Ensuite, j’ai un petit peu voyagé ! J’ai fais plusieurs clubs entre le National et la ligue 2 en passant par Rouen, Istres, Angers, Amiens et Beauvais.

Quel est ton meilleur souvenir ?
Paradoxalement, mon plus beau souvenir est une défaite. C’était une finale de coupe de France au stade de France. Malheureusement, on perd face à Strasbourg aux tirs au but.

Comment l’as-tu vécu ?
C’était un grand moment. On était en National à l’époque avec Amiens et arriver en finale de coupe de France avec ce statut, c’est quelque chose d’extraordinaire. C’est vraiment un très beau souvenir malgré le résultat.

Mon projet : "continuer ce que j’ai commencé cette saison, c’est-à-dire, entrainer"

Comment vois-tu le championnat de ton équipe ?
C’est un parcours assez mitigé. On a des hauts et des bas. On a des joueurs de très bonne qualité donc ils ne sont pas assez performant sur la durée à mon avis. Je pense qu’avec plus de régularité, on aurait pu avoir un meilleur classement.

Quels sont les différences entre le monde professionnel et celui amateur ?
Au Sporting, on est confronté à des joueurs amateurs mais qui travaillent, qui ont des occupations ailleurs donc il faut jongler entre ces éléments par rapport au monde professionnel où les joueurs sont à disposition de l’entraineur. Ils sont là et payé pour ça donc c’est différent au niveau de la gestion.

Quel est ton projet futur ?
C’est de continuer ce que j’ai commencé cette saison, c’est-à-dire, entrainer. Je passe mon diplôme de BEF en ce moment. J’ai déjà passé une première évaluation, il m’en reste maintenant deux, en espérant l’obtenir courant mai.

Tu es régulièrement confronté à Lionel Duarte, vous vous entendez bien ?
Oui, je m’entends très bien avec Lionel. On se connait depuis longtemps. On a joué ensemble au SCO pendant deux ans en 2002. Je venais déjà voir les matchs de l’équipe première donc on continuait à se voir. On s’entend vraiment très bien.

Comment travailles-tu avec lui ?
On échange beaucoup, j’apprends, c’est ma première saison. Je suis beaucoup à l’écoute. Il y a beaucoup d’échange, il me demande aussi mon avis sur plusieurs choses donc moi j’écoute et j’essaye d’apporter ce que je peux à travers ce que j’ai pu connaitre au fil de ma carrière.

Un petit mot pour le club ?
Je souhaite au club de continuer son évolution car il est vraiment bien structuré. Il progresse d’année en année. J’espère que ça va continuer sur cette voie là et que l’équipe première pourra accéder à la division supérieure très prochainement.